Comment travaille… Véronique Olmi ?

Si Véronique Olmi a fait ses premiers pas d’auteur côté théâtre, elle a écrit de nombreux romans depuis 2001, dont le dernier est « Bakhita », qui paraît en ce mois d’août chez Albin Michel. Un roman inspiré de la réalité qui, de ses propres dires, l’a happé durant deux ans et lui a fait mettre en pause tous ses autres projets…

Mais avant, elle a écrit une bonne dizaine de romans, de « Bord de mer » en 2001 chez Actes Sud, à « J’aimais mieux quand c’était toi » en 2015 chez Albin Michel, en passant par « La Pluie ne change rien au désir » (Grasset, 2005), « La Promenade des Russes » (Grasset, 2008), ou « Nous étions fait pour être heureux » (Albin Michel, 2012). Et d’autres romans encore, plus des pièces de théâtre… autant dire que cette Niçoise d’origine aime les mots !

Il est temps à présent de découvrir ses réponses.

Véronique Olmi

Véronique Olmi (Photo © Astrid di Crollalanza)

LIRE SES REPONSES (…)

Publicités

Comment travaille… Agnès Clancier ?

Découvrez cette semaine Agnès Clancier, auteure en 2017 du roman « Une trace dans le ciel » (Arléa). Inspiré de la vie de l’aviatrice Maryse Bastié, il retrace ses souvenirs lorsqu’elle est arrêtée par la Gestapo, en 1944.

Ce n’est pas le seul roman historique d’Agnès Clancier, puisqu’elle a également écrit un roman se déroulant à la fin du XVIIIe siècle : « Port Jackson » (Gallimard, 2007). Elizabeth Murray y tente de refaire sa vie en Australie…

Historiques ou géographiques, la romancière aime les dépaysements, puisqu’elle a également écrit « Karina Sokolova » (2014, Arléa), histoire d’une mère et sa fille venant d’un orphelinat d’Ukraine.

Elle est également l’auteure de trois autres romans, ses premiers : « Murs » (2000), « L’île de Corail » (2001), et « Le Pèlerin de Manhattan » (2003), tous sortis aux Editions Climats ; ainsi que d’un recueil de poèmes, « Outback, disent-ils », paru en avril 2017 aux Editions Henry.

Découvrez à présent ses réponses…

Agnès Clancier

Agnès Clancier (Photo ©John Foley)

LIRE SES REPONSES (…)

Comment travaille… Frédérique Deghelt ?

Cette semaine, c’est la romancière Frédérique Deghelt qui a bien voulu faire découvrir sa manière de travailler. D’abord journaliste et réalisatrice, elle se consacre pleinement à l’écriture de romans depuis 2009.

Si l’envie d’écrire vient de loin, c’est en 1995 que Frédérique Deghelt publie un premier livre, « Mistinguett – La Valse renversante » (Ed. Sauret), inspiré de la relation de Mistinguett et Maurice Chevalier. Dans la même veine réaliste, elle signe cette année « Agatha » (Plon), un roman inspiré de la brève mais mystérieuse disparition d’Agatha Christie, en 1926.

Entre-temps, était édité en 2007 avec un certain succès « La Vie d’une autre » (Actes Sud), adapté au cinéma par Sylvie Testud, en 2012. Sont également parus plusieurs autres romans, comme « La Grand-mère de Jade » (2009, Actes Sud) ; « La Nonne et le brigand » (2011, Actes Sud) ; « Les Brumes de l’apparence » (Actes Sud, 2014),  « L’Oeil du prince » (J’ai Lu, 2014), et en 2016 « Libertango » (Actes Sud).

Par ailleurs, cette auteure a publié d’autres ouvrages notamment sur la maternité (« Le Coeur sur un nuage », 2011, Le Livre de Poche), ou l’adolescence (comme « Ma Nuit d’amour » en 2011, et « Cassée » en 2014 chez Actes Sud Junior).

Découvrez ci-dessous les réponses de Frédérique Deghelt à mes questions…

Frédérique Deghelt (Photo © Astrid di Crollalanza)

LIRE SES REPONSES (…)

Comment travaille… Claire Legendre ?

Cette semaine, les réponses nous viennent tout droit de Prague ! En effet c’est Claire Legendre, auteure française vivant actuellement dans la capitale tchèque, qui a bien voulu me répondre. Elle y donne des cours d’écriture à l’Institut Français de Prague, et en profite pour trouver l’inspiration…

Originaire de Nice, Claire Legendre a baigné dans le milieu théâtral, puisque son père y dirige un théâtre. C’est pourtant vers l’écriture de romans qu’elle se tourne très tôt, à tel point qu’elle publie son premier, Making of (éditions Hors Commerce) à 18 ans !

Il sera suivi au fil des ans de plusieurs autres livres : de Viande en 1999, à L’Ecorchée vive en 2009, en passant par La méthode Stanislavski en 2006, tous édités chez Grasset (cf sa bibliographie). Actuellement, la romancière de 31 ans est en pleine ré-écriture de son dernier roman, qui devrait paraître dans quelques mois.

En attendant, découvrez comment travaille Claire Legendre…

LIRE SES REPONSES (…)

Comment travaille… Lorraine Fouchet ?

Cette semaine, c’est Lorraine Fouchet qui a gentiment accepté de répondre à mes questions sur sa manière de travailler.

On apprécie d’autant plus que la romancière est en pleine écriture de son dernier ouvrage : « En ce moment je suis tellement plongée dans mon prochain roman, que j’ai l’impression d’émerger du fond d’une piscine dès que j’écris autre chose ! » , explique-t-elle. Cet humour que l’on sent, elle en fait preuve en filigrane dans ses réponses, jusqu’à la dernière…

Mais avant de les découvrir, un petit résumé de sa carrière littéraire… Lorraine Fouchet a toujours aimé écrire, mais pour des raisons personnelles elle a préféré devenir médecin, métier qu’elle a exercé pendant une vingtaine d’années. Finalement, son besoin d’écrire a été plus fort, et elle a abandonné la médecine pour se lancer, à 40 ans, dans la littérature… D’ailleurs c’est un thème que l’on retrouve dans son livre L’Agence (2003, Robert Laffont) : « Qui n’a pas eu un jour la tentation de changer de vie ? Combien ont osé franchir le pas ? »

Evidemment Lorraine Fouchet s’est également inspirée de son ancien métier dans ses livres, comme De toute urgence (1996, Flammarion), qui s’intéresse aux coulisses d’un SAMU. Et cette fille de ministre, mais surtout fille d’un homme parti trop tôt, reconnait volontiers que cette perte fait partie des thèmes qu’elle aborde dans ses romans : on le retrouve par exemple dans Le Phare de Zanzibar (1998, Flammarion), ou Place Furstenberg (2007, Robert Laffont). N’hésitez pas à consulter sa bibliographie pour avoir plus de détails sur ses romans. A noter qu’elle a également écrit des scénarios, des pièces radiophoniques, et des articles.

Et à présent, les réponses de Lorraine Fouchet sur sa manière de travailler…

LIRE SES REPONSES (…)